CIAM
logos_banner2.jpg

press

International Press Coverage of CIAM

Posts in L'Agefi
Les activistes ciblent davantage les sociétés européennes

L’Agefi rapporte qu’à Europe est devenu un terrain de jeu pour les activistes. Au premier trimestre, ils ont investi 7,7 milliards de dollars en Europe - depuis 2013, ce trimestre est le troisième où les montants sont plus élevés en Europe qu’aux Etats-Unis. Depuis janvier, 112 entreprises européennes ont fait l’objet de demandes publiques d’investisseurs activistes, et en France, Ciam est le plus actif.

Activists target European companies more

L’Agefi reports that Europe has become ‘a playground for activists’, with $7.7bn invested in Europe in the first quarter of 2018, the third quarter in which more has been invested in Europe than in the US since 2013. 112 European companies have been the subject of public campaigns from activists and in France CIAM has been the most active.

Article

Read More
L'AgefiCIAM
Considérons les fonds activistes comme des lanceurs d’alerte

Est-ce parce que certaines entreprises françaises symboliques sont sur la sellette que resurgissent tout à coup les réflexes du capitalisme à l’ancienne ? Toujours est-il que nous avons été très étonnées de lire dans la presse récemment [L’Agefi Quotidien du 16/10/2018], qu’une administratrice aussi expérimentée qu’Agnès Touraine, la présidente de l’IFA [Institut français des administrateurs], se permettait de nous assimiler, nous les fonds activistes, à des perturbateurs dont le seul objectif serait de « déstabiliser » des entreprises dans le but de faire de gros profits.

Or, si les fonds activistes présentent des profils divers, il faut tout de même rappeler que leurs campagnes sont toujours fondées sur des manquements de leurs cibles ; soit aux règles de gouvernance, soit aux droits des actionnaires minoritaires, voire parfois au droit tout court. Ainsi, CIAM est devenu activiste par nécessité et se focalise sur la gouvernance d’entreprise. Parce que gouvernance rime avec efficience. CIAM est un actionnaire engagé, participe aux assemblées générales et détient ses participations en moyenne quinze mois, ce qui est bien au-delà de la moyenne des autres actionnaires. De plus, notre objectif est plutôt de faire monter le cours de Bourse de nos positions que de le faire baisser.

Procès d’intention

Alors, pourquoi un tel procès d’intention à l’égard des activistes ? Probablement parce que l’activiste bouscule les belles – ou moins belles – endormies qui ont oublié lesdits principes de gouvernance. Parfois, le réveil est brutal.

La réalité, c’est aussi que la France n’est pas, loin de là, championne du monde de la gouvernance : les règles y sont souvent bafouées, notamment celles concernant les administrateurs indépendants, les rémunérations des dirigeants, les droits de vote, etc. Or justement, n’en déplaise à Agnès Touraine, l’activiste peut être un soutien précieux aux administrateurs indépendants. Il est tout d’abord un actionnaire courageux, qui monte au créneau pour s’opposer à des décisions qui lui paraissent contraires à ses intérêts de minoritaire. Si la société est prospère et fait de bons choix, la répercussion sera positive sur tous : l’entreprise, ses salariés, ses actionnaires.

Dans le cas de SFR, CIAM est intervenu en 2016-2017 pour éviter que ne soient prélevés des frais de gestion (entre 2 % et 3 % du CA, pour rémunérer le « savoir-faire d’Altice ») parce que cela nous a paru indécent et contraire à la pratique de Place. Un « Altice way » dont les actionnaires d’Altice ont pu goûter les effets peu de temps après… Rappelons aussi qu’en 2017, lors du retrait d’Euro Disney de la cote, CIAM a obtenu de la part du groupe Walt Disney qu’il améliore de 65 % la valeur de l’offre de rachat de sa filiale européenne. Euro Disney ayant été grossièrement sous-évalué en raison de transferts intragroupes colossaux. Tout cela a bel et bien bénéficié à l’ensemble des actionnaires minoritaires.

Est-il normal qu’il existe des transferts d’argent massifs entre filiales, qui appauvrissent l’une au bénéfice de l’autre ? Evidemment non. Est-il sain qu’une société utilise des cascades de holdings pour s’endetter excessivement, à ses risques et périls ? Nous pensons que non. La liste est très longue des abus de gestion et de gouvernance que peuvent dénoncer des fonds « engagés » comme le nôtre, surtout quand les administrateurs (plus ou moins) indépendants se taisent. La vision de l’activiste suscite souvent les bons débats.

Concernant l’offre de Covéa sur Scor, CIAM n’a jamais « exigé que cette offre soit acceptée », contrairement à ce que l’on a pu lire ici ou là. Nous avons demandé, en tant qu’actionnaire à 0,77 % (ce qui nous place parmi les 20 principaux actionnaires de Scor), qu’elle soit examinée dans ses détails, ce qui – nous le maintenons – n’a pas été le cas. Nous soutenons aussi qu’il y a d’autres points de gouvernance qui posent problème chez Scor, comme l’absence d’un plan de succession pour son omnipotent PDG ou le manque de véritable indépendance de la plupart des membres du conseil d’administration.

Voilà pourquoi, au lieu de considérer les activistes comme des « perturbateurs », l’IFA et les autres acteurs du marché devraient plutôt les reconnaître comme des lanceurs d’alerte susceptibles de corriger les abus et conflits d’intérêts encore trop présents au sein des entreprises françaises.

Catherine Berjal et Anne-Sophie d’Andlau, cofondatrices de CIAM

Article

Read More
L'AgefiCIAM
Le fonds CIAM demande de nouvelles explications à Scor

L'Agefi rapporte que le CIAM demande que "Scor diffuse une information exacte et précise" sur l'existence ou non d'un prétendu engagement de démission des membres du comex en cas de contrôle par Covéa et CIAM souligne le mesures anti-OPA en place chez Scor.

CIAM demands new explanations from Scor

L’Agefi reports that CIAM has criticised the Board of Scor for its governance, highlighting CIAM’s demands for Scor to share further precise information on the alleged commitment from the Executive Committee to resign in the case of a takeover by Covea and highlights the anti-takeover measures in place at Scor.

Article

Read More
L'AgefiCIAM
La gestion active s’engage de plus en plus auprès des entreprises

Tandis que l’engagement actionnarial entre dans les mœurs, gérants d’actifs et gérants activistes en ont-ils une même vision ? Comgest et Anne-Sophie d’ANDLAU de Ciam partagent leurs vues concernant la gestion activiste pour L’Agefi.

As shareholder engagement is starting to become common practice, do asset managers and activist managers share the same vision? L’Agefi interviewed Anne-Sophie d’Andlau of CIAM and Comgest to hear their views.

Article

Read More
L'AgefiCIAM
La pression monte autour d’Ahold Delhaize avant l’AG

L’Agefi rapporte qu’à l’aube de l’Assemblée Générale d’Ahold Delhaize, l’activiste CIAM, l’association néerlandaise d’actionnaires individuels VEB et le gestionnaire Bernstein ont demandé que l’éventuelle reconduction de la pilule empoisonnée soit soumise au vote lors de l’AG du groupe belgo-néerlandais de grande distribution.

L’Agefi reports that, ahead of Ahold Delhaize’s AGM, the activist CIAM, the Dutch association of individual shareholders VEB and the manager Bernstein have asked that the possible renewal of the poison pill be put to a shareholder vote.

Article

Read More
L'AgefiCIAM
Le fonds CIAM conteste en justice l’abandon de la marque SFR

L’Agefi rapporte que Le fonds spéculatif CIAM a déclaré avoir porté plainte à Paris au nom d’actionnaires minoritaires de SFR Group concernant la manière dont Altice, la maison mère de l’opérateur télécoms, a utilisé les actifs d’entreprise de sa filiale.

 Agefi reports that CIAM has filed a complaint in Paris on behalf of minority shareholders of SFR Group about how Altice, the parent company of the telecom operator, used the corporate assets of its subsidiary.

Article

Read More
L'AgefiCIAM
La conformité de l’offre sur Euro Disney est confirmée en appel

L’Agefi rapporte que la cour d’appel de Paris a débouté CIAM qui demandait l’annulation de la décision de l’AMF jugeant conforme l’offre de rachat d’Euro Disney par sa maison mère The Walt Disney Company (TWDC). CIAM envisage maintenant de se pourvoir en cassation.

 The Agefi reports that the Paris Court of Appeal dismissed CIAM’s request to overturn the AMF’s approval of the Euro Disney takeover bid by its parent company The Walt Disney Company (TWDC). CIAM is now considering recoursing to the Court of Cassation.

Article

Read More
L'AgefiCIAM
L'OPA sur le Club Med met en lumière le rôle de l'expertise indépendante

L’Agefi rapporte que le conseil d'administration du Club Méditerranée a approuvé le projet d’offre du chinois Fosun, tandis que le comité d’entreprise s’est prononcé à 60% contre, craignant que le poids de la dette d’acquisition de 280 millions d’euros, contre 230 millions d’euros dans l’offre initiale, ne vienne ajouter à la situation économique et sociale du groupe déjà inquiétante. CIAM a néanmoins pu obtenir une réévaluation de l’offre, initialement prévue à 17 euros par action, à 24.60 euros.

L'Agefi reports that the board of directors of Club Méditerranée has approved a proposed offer from Fosun, while the employee representative committee has voted 60% against, fearing that the weight of the acquisition’s debt of 280 million euros, against 230 million euros in the initial offer, would add to the already worrying economic and social situation of the group. Nevertheless, CIAM was able to obtain a re-evaluation of the offer at 24.60 euros per share from the 17 euros initially planned.
Article

Read More
L'AgefiCIAM